Implantation d’une forêt nourricière dans le quartier Saint-Paul à Chicoutimi

03
Nov
2015
Posté par: eureko   /   Commentaires fermés sur Implantation d’une forêt nourricière dans le quartier Saint-Paul à Chicoutimi

Implantation d’une première forêt nourricière publique dans la région!

 Le comité de valorisation du quartier Saint-Paul, le Carrefour communautaire Saint-Paul DSCN1817
et EURÊKO! sont fiers d’annoncer qu’ils ont aménagé une forêt nourricière publique dans le quartier Saint-Paul dans l’arrondissement de Chicoutimi. Il s’agit du premier aménagement de ce genre sur un terrain public dans la région.

Un ilot de forêt nourricière est un aménagement composé de plusieurs couches dont les arbres, arbustes, herbacés, plantes grimpantes et couvre-sol. Il est conçu de manière à imiter un écosystème forestier qui est stable et se régénère seul. En choisissant adéquatement les végétaux qui le composent, en tenant compte de leurs différentes fonctions, nous pouvons mettre en place un système nourricier biologiquement durable à long terme.  Presque tous les végétaux utilisés ont une fonction de nourriture : fruits, noix, fleurs et feuilles comestibles, épices, plantes médicinales. Près de 340 végétaux ont été mis en terre, dont des pruniers, amélanchiers, cassissiers, fraisiers, sureaux, asperges, hémérocalles, monardes, de la menthe, de l’oseille et du thym.

La population était invitée à venir nous aider pour la préparation du terrain et  la plantation des végétaux. Près d’une vingtaine de bénévoles ont participé. Les jeunes du camp de jour ont également planté les derniers végétaux.

Des tables à pique-nique ont été installés sur le site. Tous les citoyens sont invités à prendre soin et à profiter des végétaux comestibles. Pour visiter la forêt nourricière, rendez-vous sur le terrain situé derrière le club de gymnastique, la Sagym, au 420 rue Cimon.

Ce projet est rendu possible grâce à la participation financière des subventions écologiques Walmart-Evergreen, la Ville de Saguenay et le Fonds Québécois d’Initiatives sociales.

L’implantation de la forêt nourricière en images. 

 La première étape consiste à couper le gazon.foret nourricière_eureko  Ensuite on enlève le gazon.foret nourricière_2_eureko
 On mets ensuite du carton pour faire mourir les plantes indésirables.foret nourricière_3_eureko  On ajoute une couche de terre à jardin enrichie de compost.foret nourricière_4_eureko
 On place les végétaux en fonction du plan d’aménagement.foret nourricière_6_eureko  Et on plante!foret nourricière_7_eureko
 Et on plante!foret nourricière_16_eureko Les jeunes du camp jour sont venus aider à terminer la plantation.foret nourricière_8_eureko
 On ajoute ensuite un paillis organique.foret nourricière_9_eureko  Résultat final après l’implantation.foret nourricière_10_eureko
 1 mois et demi plus tardforet nourricière_15_eureko   1 mois et demi plus tardforet nourricière_12_eureko

Merci à tous les bénévoles ayant participer au projet! 

Travaux réalisés en 2016

En 2016, un nouvel îlot de végétation a été ajouté à la forêt nourricière. Près de 200 végétaux supplémentaires ont été plantés avec l’aide plusieurs bénévoles. Les jeunes de la classe de 5ième de l’école La Pulperie sont également venus participer à l’activité. Une affiche a été ajoutée sur le site pour présenter la forêt.

DSCN1776 DSCN1749
DSCN2974 DSCN1803

 Évolution des végétaux

Les photos suivantes montrent l’évolution de la forêt nourricière, de sa plantation au début 2015 à la fin aout 2016. Les gens croient souvent à tort que le trèfle blanc est un envahisseur non désiré dans cet aménagement. Au contraire, il apporte de nombreux bénéfices à l’écosystème nourricier, c’est pourquoi il faut changer notre perception et nos attentes visuelles face à un aménagement de type forêt nourricière versus une plate-bande conventionnelle.
Fonctions du trèfle blanc nain :
– Couvre-sol : en recouvrant le sol, il devient un paillis vivant empêchant les plantes non désirées de s’implanter dans l’aménagement (dites « mauvaises herbes ») .
– Fixateur d’azote : il a la capacité d’utiliser l’azote présent dans l’air et de le rendre disponible dans le sol pour les autres végétaux et ce grâce à une relation symbiotique avec des mircro-organismes du sol. C’est pourquoi, le trèfle enrichit naturellement le sol, minimisant ainsi les ajouts nécessaires en engrais azoté dans la forêt nourricière. Il participe également à la restructuration du sol.
– Attirent les pollinisateurs : Les fleurs de trèfles attirent de nombreux pollinisateurs qui sont nécessaires pour avoir une grande production de fruits. 

Vous remarquerez que les végétaux ont rapidement grandis dans la forêt nourricière, la présence du trèfle en est responsable en partie. Cependant, il faut s’attendre qu’avec le temps certaines variétés moins agressives de petits végétaux, tels que le thym, les fraises et les violettes tendront à disparaître de l’écosystème. Le trèfle peut être fauché régulièrement durant l’été et en étendant les résidus au sol, vous continuerez à l’enrichir.

1.1Juillet 2015 1.2Aout 2015
DSCN1805Juin 2016 DSCN2961Aout 2016

 

2.1Juillet 2015 DSCN2988Aout 2016

 

3.1Juillet 2015 DSCN2967Aout 2016

Une forêt qui nourrit et éduque!

DSCN2965

*** Si vous utilisez nos photos, merci d’indiquer la source : www.eureko.ca

Les commentaires sont clos.

  • À propos de nous

    Organisme communautaire à but non lucratif, voué à l’action environnementale, EURÊKO ! propose aux citoyens et aux acteurs communautaires, privés, institutionnels et gouvernementaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean diverses activités axées sur la défense et la promotion d’un environnement sain et l’amélioration de la qualité de vie de la collectivité.
  • Notre équipe

    Direction
    photo_Simon_Gagne

    Simon Gagné / directeur général

    Simon Gagné est animé par un fort sentiment de protection de l’environnement depuis son enfance. Il a teinté tous ses emplois d’un vert brillan...

    manon_jean-photo

    Manon Jean / adjointe administrative

    Manon Jean est l’adjointe administrative d’EURÊKO! depuis juin 2010. Elle s'occupe entre autres de la gestion financière de l'organisme et elle ...


    Employés
    Marie-Anne Bergeron

    Marie-Anne Bergeron / Professionnelle en gestion des matières résiduelles

    Marie-Anne détient un baccalauréat en biologie de l’Université du Québec à Rimouski et une maîtrise en biogéosciences de l’environnement à...

    Photo_Eddy_Bertrand

    Eddy Bertrand / technicien en environnement (Alma)

    Eddy possède une vaste expérience. Il a débuté sa carrière en 1980 comme patrouilleur dans la Réserve faunique des Laurentides. Par la suite, il...

    Julie Bolduc, chargée de projet et responsable de la Patrouille Eurêko!

    Julie Bolduc / chargée de projet et responsable de la Patrouille Eurêko!

    Julie possède un certificat en marketing complété à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi qu’un DEC en milieu naturel, aménagement e...

    Photo_Marie-Lise

    Marie-Lise Chrétien-Pineault / chargée de projet

    Diplômée en anthropologie et à la maîtrise en interventions régionales, ses projets portent sur des moyens, processus et actions qui favorisent l...

    Gabrielle Filiatrault, adjointe du projet Municipalité nourricière d'EURÊKO!

    Gabrielle Filiatrault / Adjointe du projet municipalité nourricière

    Description à venir.

    Émilie lapointe, biologiste

    Émilie Lapointe / chargée de projet et coordonnatrice du bureau d'Alma

    Biologiste et chargée de projet depuis juin 2011 chez EURÊKO, elle gère différents projets en agriculture urbaine et en aménagement et conservati...

    Regent_Simard_Eureko

    Régent Simard / technicien

    Depuis plusieurs années, il dirige les différents travaux techniques qu’EURÊKO! effectue sur le terrain. Ayant travaillé en construction pendant...